Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Invité par Leica pour le centenaire de Leica et pour l’inauguration de la nouvelle usine construite dans le Leitz-park de Wetzlar, c’est avec beaucoup d’entousiasme que nous avons fait le voyage pour nous rendre au pays de la mythique marque Allemande.

Leitz-Park

C’est très tôt le matin que nous avons pris le train pour l’Allemagne au départ de Paris. Après un voyage très agréable à échanger avec de joyeux compagnons, nous avons enfin atteint Wetzlar, ville de 50.000 habitants environ à 1 heure de route en bus de Francfort. Un bref passage à l’hôtel et nous rejoignons enfin le Leitz-Park, lieu de célébration du Centenaire Leica et qui accueille la toute nouvelle usine Leica. Le bâtiment moderne aux lignes galbées est tout à fait représentatif de ce peut être la marque, un savant mélange de classe et de modernité.

Nous visitons l’usine en appréciant un lieu très clair, tout vêtu de noir et blanc. Vous me direz, quoi de plus normal pour un site Leica? La visite expliquée par des personnels qui travaillent dans l’usine est très instructive. Nous croisons un homme qui travaille chez Leica depuis 42 ans. Les espaces et sites de travail ont l’air d’avoir été étudiés pour permettre la plus grande précision et la recherche totale de la meilleure qualité.

Le soir, nous assistons à un barbecue très sympathique au bord de l’eau. Même l’orage menaçant et qui finira par éclater ne perturbera pas cette soirée de longues discussions autour de la photographie en général et de Leica en particulier. C’est bien fatigués que nous rejoignons l’hôtel pour une nuit de sommeil bien méritée.

Le lendemain, nous participerons à une journée de festivités. Discours de dirigeants de la marque dont A. Kaufmann, remise du prix Oskar Barnack, mise en valeur de 10 photographes Leica exposés… Le tout agrémenté d’intermèdes musicaux de qualité. La soirée se déroulera à la Kittel Arena autour d’un bon buffet ou j’aurais la chance unique de croiser beaucoup d’anonymes mais aussi Monsieur Elliot Erwitt en personne. Grand photographe  parmi les grands. Nous quittons la soirée pour regagner l’hôtel, bien décidés à prendre du repos.

Mais nous réalisons que nous n’avons pas visité Wetzlar et même si il fait nuit, une excursion s’impose. Nous partons dans le coeur de la ville et nous finissons dans un bar ou nous croisons un groupe de Rockabilly qui s’appelle « Danny and the Wonderbras ». Nous passerons un excellent moment avec ces sympathiques hommes du Nord (Finlandais) qui nous entonnent du Johnny Cash, Jerry Lee Lewis et autre Stray Cats… 

La nuit sera très très courte, et le retour vers Paris sera le moyen de récupérer un peu de ce périple pour le moins éprouvant mais très enrichissant.

Je remercie tous les gens que j’ai croisé avec plaisir et avec qui les échanges ont été si intéressants. Je remercie particulièrement Vincent qui m’a permis de vivre ces instants privilégiés pour cet évènement unique.

Cliquez sur la première image pour voir la galerie…