Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

C’est en 1728 que Louis XV découvre ce Palais, et tombe sous son charme. Il y organise dès lors des séjours, accompagné de sa famille. Mais l’inconfort du château l’agace, et il finit par déclarer qu’il se sent accueilli en paysan à Compiègne. Il va alors mener des travaux d’agrandissement, remontant le lieu dans son estime. C’est aujourd’hui l’un des bâtiments les plus prestigieux de France, aux côtés de Versailles. Il a d’ailleurs été le lieu de tournages, tel que Palais Royal ! avec Valérie Lemercier. Un lieu iconique et historique que je vous propose de découvrir en images…

Le château de Compiègne, ou Palais Impérial de Compiègne, est une très belle visite à faire pour se plonger dans l’histoire de France mais aussi pour admirer un chef d’oeuvre de l’architecture classique. Il voit son origine remonter aux premiers siècles du Moyen-Age et aux mérovingiens. En effet, depuis Clovis les rois de France ont souvent et longuement séjourné à Compiègne et y ont même tenu gouvernement. Quatre palais ont ainsi été créés dans cette ville.

Toutefois, le château actuel remonte plus précisément à la fin du XIVe siècle, vers 1370, quand Charles V décide d’y construire une nouvelle résidence royale, sur un terrain racheté aux religieux de Saint-Corneille. La décoration intérieure a elle été profondément remaniée sous Napoléon Ier à partir de 1808, puis sous Napoléon III qui en fit sa résidence d’automne.

En intérieur : 

Aujourd’hui on peut visiter une quarantaine de pièces sur les quelque 1350 que possède le château. Toutes sont richement meublées et décorées. On peut admirer les grands appartements historiques qui présentent des couleurs primaires contrastées et mises en valeur par la somptuosité des décors qui utilisent des boiseries, des bronzes et beaucoup de draperies. L’ensemble donne une idée très fidèle de ce à quoi devaient ressembler les grandes résidences impériales du Ier Empire.

Le palais présente quatre espaces distincts : les appartements historiques, le musée du Second Empire, le musée de l’Impératrice et le musée de la voiture et du tourisme. Seuls les appartements se découvrent habituellement en visite libre, les musées ne se visitant qu’accompagné. Mais lors d’une exposition, comme lors de notre passage, le musée du Second Empire est parfois accessible dans le parcours de visite.

Le musée de la voiture et du tourisme compte environ 130 attelages des XVIIIe et XIXe siècles ainsi qu’une trentaine d’automobiles, présentés dans les anciennes grandes cuisines du palais, et dans la cour des cuisines recouverte d’une verrière. Autant dire qu’il s’agit d’une très belle collection, mais cet espace ne se découvre qu’accompagné (sans supplément de prix) par le personnel ou en visite libre qu’à certaines périodes.

L’extérieur :

Le château est également doté d’un magnifique parc qui témoigne lui aussi des transformations du goût entre le XVIIIe et le XIXe siècle. En effet, le jardin à la française dessiné par Ange-Jacques Gabriel n’a jamais été terminé et Louis-Martin Berthault y a substitué dans sa partie centrale un parc à l’anglaise avec beaucoup plus d’arbres.

Une longue tonnelle de 1200 mètres couverte de plantes grimpantes et la percée des Beaux Monts réalisée sous Napoléon Ier qui offre une magnifique perspective sur la forêt achèvent d’agrémenter ce superbe parc. Les visiteurs seront également intéressés par le Musée de la Voiture et du Tourisme et par celui du Second Empire qui sont abrités dans le château. De nombreuses et belles statues sont disséminées dans tout le parc. A ne surtout pas manquer !

Cliquez sur la première image pour voir la galerie…

Click on the first image to view the gallery…